EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Accueil

Présentation du « site ».

Ce site est une initiative indépendante, de nature culturelle, civique et informative. Il est né de l’ambition d’apporter des informations sur les prospectives socioculturelles et ethnologiques, en rapport avec les l’actualité. Il s’intéresse aux événements et à l’évolution de la société, cela à partir des associations militantes avec lesquelles nous sommes en contact : Union Des Enfants d’Abraham – UDEA -, ASsociation de recherches sur les PRocessus de la RAdicalisation – ASPRA -, la Fraternité d’Abraham à Paris – F.A.-. 
Ce site décrit, parfois, les programmes qui sont menés par les adhérents et sympathisants des associations citées. Il apporte des indications sur les actions entreprises, des informations sur les travaux de recherche et des analyses sur les événements de société en cours. Il permet de se documenter sur l’actualité des religions en France et dans le monde.
Ce site mêne un dialogue avec les autres confessions et tisse des liens d’amitié avec toutes. Il regroupe plusieurs rubriques dont les contenus sont renouvelés et adaptés aux thèmes en cours :

  • Accueil : présentation du site.
  • Radicalisation : en prison, religieuse, djihadiste. Information sur les dérives de la société.
  • Articles : culture / société, panorama du social, analyse des spécialistes.
  • Mes ouvrages : histoire, naviguer dans la vie culturelle de nos anciens.
  • Les livres : littérature / publications, culture littéraire-poésie.
  • Galerie photos :  audio / visuel.
  • Actualités : traitement des infos, communications des médias, sciences / religions, informer sur l’actualité du ‘fait religieux » à la laïcité, la croyance, sur le dogme.
  • Contact : proposer une critique, un commentaire, un avis.

Ce site : https://education-citoyenneteetderives.fr est visité par plus de 200 000 personnes à la date du 06 août 2020 (et 205 000, le 15 aoùt 2020). ce site se veut pluriel, sensible aux défis et aux enjeux du monde et, plus que jamais, citoyen, pour affronter le fanatisme, la violence religieuse et toutes ces dérives inacceptables qui cherchent à dominer notre société.   

Il développe des thèses sur le plan Informations/Prévention des dérives sectaires. Il s’agit de s’investir totalement aux nouvelles données de la crise qui existe dans le pays, avec la « radicalisation » dont le responsable reste l’Islam violent.

Ce site inscrit son action dans le respect de la pluralité des opinions, avec la volonté d’être au service de tous. Il est vital de prendre conscience de l’actualité et lutter contre les préjugées et le racisme et les dérives d’où qu’elles viennent.

Il irrigue quotidiennement des associations et des personnes qui gravitent dans la nébuleuse des Frères musulmans qui, eux, prônent un islam politique, intégral et favorisent le fondamentalisme avec le Wahhabisme, le Salafisme et le Tabligh. 

Dans cette perspective, l’une des missions incontournables de ce site, est d’offrir un espace de réflexion sur ces graves sujets, souvent occultés.

Les djihadistes n’ont plus de territoires actuellement, mais ils gardent un patrimoine de haine intacte. On parle de plusieurs milliers de cellules dormantes qui pourraient constituer une menace pendant des décennies dans notre société française ! 

Depuis trente ans, les dérives islamistes s’attaquent insidieusement aux valeurs de la République, amenant la société à piétiner ses principes, notamment la laïcité et l’égalité hommes-femmes. Ils oeuvrent à peser sur les décisions politiques, s’érigeant en interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics et en représentants exclusifs de la « communauté musulmane »Il s’agit de financer des mosquées/centres culturels, lieux de vie pour une partie de la communauté musulmane conformément aux préceptes d’Hassan Al-Banna, le fondateur de la confrérie des Frères musulmans.

L’objectif des islamistes, en Occident, serait-il de « salafiser » les musulmans qui y vivent et « islamiser », d’une certaine façon, les pays non musulmans ? C’est ce qu’ils prétendent et parfois, clament, comme ils l’ont fait à Molenbeek en Belgique, d’où sont partis les tueurs du Bataclan ! 

Nous devons nous informer mutuellement, décrypter les analyses sur ce sujet brûlant, s’initier au repérage et à l’identification des dérives sectaires. La prévention et la lutte contre les dérives sectaires nécessitent une action soutenue et protégée. C’est là l’objectif principal de toutes les associations et le « leitmotiv » de toutes les collectivités.

Madame Taubira, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, entourée de trois collaboratrices, m’avait reçu à Paris le 6 janvier 2015 et le lendemain, nous avons subi le massacre de Charlie Hebdo. Etait-ce une prémonition ?… Le 8 janvier, à Montrouge, Amedy Coulibaly tirait sur une policière municipale. et le lendemain, à l’Hyper Cacher où il exécutait quatre hommes. Le même jour, le 9 janvier, les frères Kouachi investissaient une imprimerie de Dammartin-en-Goële où ils seront abattuts.

En faisant la politique de l’autruche, à la suite de chaque attentat islamiste, les politiques et les médias contribuent à amplifier la défiance des citoyens français à leur égard. Ceux-ci en ont assez de se sentir accusés, humiliés et de subir « la double peine » avec la chape des préjugés féroces et impitoyables. La force des préjugés égare lorsqu’ils nient l’existence de musulmans français prêts au sacrifice pour leur nouvelle patrie. : « Un patriote français peut s’appeler Kader, Djilali ou Rachida ».

Critiquer l’islamisme, le fanatisme, l’islam politique, la violence religieuse, ce n’est pas critiquer l’islam. Cela reviendrait à critiquer l’ensemble des musulmans des classes laborieuses. Par les tueries, c’est le symbole de l’ordre public qui, à chaque fois, est mortellement touché dans notre pays. Cet islamisme honni, demande à être éradiqué… ces discours qui aveuglent les fous de Dieu, doivent être apostasiés ! 

La formation civique et civile des imams des 2800 mosquées, en France, est un rempart efficace contre les dérives, la formation théologique, qui en est le complément, est à contrôler. A ce jour, deux seules formations s’y conforment en France.

Nous savons maintenant, ce qu’il faut faire. Développer infiniment plus de prévention. Les débats actuels sont utiles et très importants. Ils clarifient la situation qui est de nature nébuleuse. Il ne faut plus occulter le problème.

Quelques informations concernant le récipiendaire du site. Une carrière professionnelle d’Educateur qui a débuté à la Protection Judiciaire de la Jeunesse – PJJ – et ensuite, plus longue, à la Sauvegarde de l’Enfance. Dès la retraite, 23 années d’aumônerie bénévole, sont effectuées dans les prisons savoyardes au : Centre de Détention d’Aïton et à la Maison d’Arrêt Belledonne à Chambéry, suivies par des conférences dans les quartiers et intervention au niveau du Ministère de la Défense pour aboutir, deux années après, à : « La formation civique et civile des imams et des aumôniers », à l’Université Savoie Mont Blanc de Chambéry , … Cela permet, aujourd’hui, d’avoir une opinion et de faire des propositions.

La persistance des dérives a mobilisé la structure spécialisée : ASPRA, association qui a dans son actif, encadré plusieurs jeunes radicalisés. Soutenue, grâce à confiance de Madame P. S., Sous-Préfète, aux soutiens indéfectibles du Sénateur Jean Pierre Vial, du président du Conseil Départemental, Hervé Gaymard, du Maire d’Aix les Bains Renaud Beretti. Sur le plan associatif , je ne veux pas oublier de citer des liens forts, Edmond Lisle et Pierre Labadie, respectivement président de la Fraternité d’Abraham et son Secrétaire Général, Christelle Favetta, adjointe au maire de Chambéry, Jean Albert Romeu prédicateur protestant, Albert Fachler. communauté juive, co-fondateur tous les deux de l’Union des Enfants d’Abraham – UDEA – et un compagnon de route  Ali Mahiouz. 

Promu, en 2005, Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur et des Palmes d’Or du bénévolat, deux décorations le même jour. Près de 200 personnes assistaient à cette cérémonie dans la salle des fêtes de la Mairie de Chambéry, de la remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur des mains du Général José Leitchnam et les Palmes d’Or du Bénévolat par Roland Minodier, délégué Régional et président de la Fondation du Bénévolat Rhône Alpes, le 31 octobre 2015.

Au fond et au milieu, portant des lunettes, le docteur médecin-chirurgien Rachid Benabadji

Plusieurs personnalités étaient présentes, dont le Maire de Chambéry Michel Dantin, le député Président du Conseil Départe-mental de la Savoie, Hervé Gaymard, les sénateurs Michel Bouvard et Jean Pierre Vial, ainsi que des représentants des Armées, de la Justice, des Services de Santé, du Conseil National du Culte Musulman, de l’archevêché de Savoie, des communautés juive, protestante, baha’ie… témoignant ainsi de l’estime et de la notoriété de notre ami, membre du comité directeur de la Fraternité d’Abraham depuis 20 ans, Fraternité que je représentais pour cette occasion.

Foudil Benabadji a reçu les insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur des mains du Général José LEITCHNAM, le 31 octobre 2015.

Les Palmes d’Or du Bénévolat remises par Roland MINODIER, Délégué Régional, président de la Fondation du Bénévolat Rhône Alpes.

« C’est en octobre 2005 que Gildas Le Bideau, alors Président de la Fraternité d’Abraham et moi-même rencon-trions le docteur Albert Fachler, com-munauté juive, Jean Albert Romeu pré-dicateur protestant et tous les trois, dési-reux d’établir des liens étroits entre l’asso-ciation: l’Union Des Enfants d’Abraham – UDEA – qu’ils venaient de créer en Savoie et l’association  à Paris, la « Fraternité d’Abraham » dont ils adoptaient le Manifeste fondateur.

Depuis lors, Foudil participe à la vie de notre association tout en menant une action personnelle en Savoie, comme aumônier musulman dans les prisons et les hôpitaux ; comme animateur de groupes visant à intégrer les communautés mu-sulmanes, culturellement, socialement, profes-sionnellement. Sa simplicité, sa force de conviction, son bon sens… se sont exprimés avec force par les quelques phrases de son discours reproduites ici. Nous lui exprimons notre reconnaissance, notre estime et notre amitié ». Pierre Labadie, Secrétaire Général de la Fraternité d’Abraham. 

Le Colonel Roland Minaudier à gauche, la famille Merad à droite, Foudil Benabadji, avec le cache col.

Extrait du discours de Foudil Benabadji : « Chrétiens et juifs Séfarades étaient mon quotidien à Tlemcen, ma ville natale. Les Juifs ont apporté, à la ville, tout leur con-tingent : des hommes pieux et des savants, c’est le cas de nom-breux rabbins, en particulier le célèbre Ephraïm Ibn Kaoua. Et c’est ainsi que, échappé à la fureur d’Isabelle la Catholique, Ibn Kaoua se retrouve à Tlemcen après avoir été le seul à avoir pu soigner la fille du roi.

Cette belle histoire tous les tlemcéniens la connais-sent. Tlemcen, la ville de mon enfance, fut aussi le grand amour de l’Emir Abdelkader, le Grand Abdelkader qui a protégé la communauté chrétienne, à Damas. Il disait « Ne demandez jamais quelle est l’origine d’un homme ; interrogez plutôt sa vie, son courage, ses qualités et vous saurez qui il est. »

Foudil Benabadji entouré de sa famille, avec la caméra, le docteur BENZERDJEB, directeur de recherche clinique chez SANOFI

Je dirai un mot sur ma fonction d’aumônier en Maison d’Arrêt et en milieu hospitalier : m’efforcer de soutenir et d’éclairer ceux qui sont dans la difficulté, d’être à l’écoute de leur désarroi, mais aussi de leur révolte. Je veux les confronter au respect, aux valeurs morales, les aider à découvrir une relation qui donne sens à la vie et, bien sûr la connaissance des autres  religions.

Pierre LABADIE Secrétaire Général de la Fraternité d’Abraham avec le Dr BENZERDJEB félicitant le récipiendaire.

Il est essentiel que de nouvelles visions émergent, cela à travers les fonda-mentaux : l’Édu-cation, la Science, la Spiritualité pour trouver une Culture de Paix…Il y a un problème il est vrai…avec un certain islam mais pas celui majoritaire que j’essaie d’incarner au niveau intellectuel, théologique et culturel ainsi que dans ma vie de citoyen et d’aumônier.

Actuellement, nous vivons  entre deux mondes. Il y a des discours de haine qui émanent de nos propres rangs. Je suis laïc dans mon comportement. Pourquoi, (et je ne suis pas le seul bien évidemment) parce qu’on ne peut pas applaudir à ce qu’ils font ni à leur folie.

Foudil BENABADJI entouré par l’ancien Président de la SMLH et de l’Adjointe au Maire de Chambéry

La racine de l’Islam, ne l’oublions pas sont 3 initiales : S.L.M. qui veut dire en langue sémitique «La Paix».

Il nous faut, absolu-ment, retrouver la bonne boussole dans ce siècle tourmenté.

Je suis convaincue que l’homme n’est ni bon ni mauvais. Tout est fonction de l’époque, des circons-tances. Nous sommes tous capables du meilleur et du pire. .…Convaincue que ce n’est pas les plus forts qui réussissent, mais la solidarité entre les hommes, ceux qui se réunissent, ceux qui se mettent ensemble et qui croient à l’espérance.

La petite famille Benabadji autour du récipiendaire.

A cet égard je pense, sans prétention aucune, que je ren-force la grande majorité des musul-mans qui n’aspirent qu’à une vie paisible, en intelligence avec et entre citoyens fran-çais. 

Je suis pleinement musulman et pleinement français attaché aux valeurs de la République.

Je me considère Référent sur les concepts du Fait Religieux, de la Laïcité et sur les dérives religieuses dangereuses dans la société en France et dans le monde.