EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Accueil

Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur

et les Palmes d’Or du bénévolat.

 

Près de 200 personnes assistaient à cette cérémonie dans la salle des fêtes de la Mairie de Chambéry, de la remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur des mains du Général José Leitchnam et les Palmes d’Or du Bénévolat par Roland Minodier, délégué Régional et président de la Fondation du Bénévolat Rhône Alpes, le 31 octobre 2015.

Au fond et au milieu, portant des lunettes, le docteur-chirurgien Rachid Benabadji

.  Plusieurs personnalités étaient présentes, dont le Maire de Chambéry Michel Dantin, le député Président du Conseil Départemental de la Sa-voie, Hervé Gaymard, les sénateurs Michel Bouvard et Jean Pierre Vial, ainsi que des représentants des Armées, de la Justice, des Services de Santé, du Conseil National du Culte Musulman, de l’archevêché de Savoie, des communautés juive, protestante, baha’ie… témoignant ainsi de l’estime et de la notoriété de notre ami, membre du comité directeur de la Fraternité d’Abraham depuis 20 ans, Fraternité que je représentais pour cette occasion.

Foudil Benabadji a reçu les insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur des mains du Général José LEITCHNAM, le 31 octobre 2015.

Les Palmes d’Or du Bénévolat remises par Roland MINODIER, Délégué Régional, président de la Fondation du Bénévolat Rhône Alpes.

« C’est en octobre 2005 que Gildas Le Bideau, alors Président de la Fraternité d’Abraham et moi-même rencontrions le docteur Albert Fachler, communauté juive, Jean Albert Romeu prédicateur protestant et tous les trois, désireux d’établir des liens étroits entre l’association: l’Union Des Enfants d’Abraham – UDEA – qu’ils venaient de créer en Savoie et l’asso-ciation  à Paris, la « Fraternité d’Abraham » dont ils adoptaient le Manifeste fon-dateur.

Depuis lors, Foudil participe à la vie de notre association tout en menant une action personnelle en Savoie, comme aumônier musulman dans les prisons et les hôpitaux ; comme animateur de groupes visant à intégrer les communautés mu-sulmanes culturellement,socialement, professionnellement. Sa simplicité, sa force de conviction, son bon sens… se sont exprimés avec force par les quelques phrases de son discours reproduites ici. Nous lui exprimons notre reconnaissance, notre estime et notre amitié ». Pierre Labadie, Secrétaire Général de la Fraternité d’Abraham. 

Le Colonel Roland Minaudier à gauche, la famille Merad à droite, Foudil Benabadji, avec le cache col.

Extrait du discours de Foudil Benabadji : « Chrétiens et juifs Séfarades étaient mon quotidien à Tlemcen, ma ville natale. Les Juifs ont apporté, à la ville, tout leur contingent : des hommes pieux et des savants, c’est le cas de nombreux rabbins, en particulier le célèbre Ephraïm Ibn Kaoua. Et c’est ainsi que, échappé à la fureur d’Isabelle la Catholique, Ibn Kaoua se retrouve à Tlemcen après avoir été le seul à avoir pu soigner la fille du roi.

Cette belle histoire tous les tlemcéniens la connais-sent. Tlemcen, la ville de mon enfance, fut aussi le grand amour de l’Emir Abdelkader, le Grand Abdel-kader qui a protégé la communauté chrétienne, à Damas. Il disait « Ne demandez jamais quelle est l’origine d’un homme ; interrogez plutôt sa vie, son courage, ses qualités et vous saurez qui il est. »

 

Foudil Benabadji entouré de sa famille, avec la caméra, le docteur BENZERDJEB, directeur de recherche clinique chez SANOFI   Je dirai un mot sur ma fonction d’aumônier en Maison d’Arrêt et en milieu hospitalier : m’efforcer de soutenir et d’éclairer ceux qui sont dans la difficulté, d’être à l’écoute de leur désarroi, mais aussi de leur révolte. Je veux les confronter au respect, aux valeurs morales, les aider à découvrir une relation qui donne sens à la vie et, bien sûr la connaissance des autres  religions.

Pierre LABADIE Secrétaire Général de la Fraternité d’Abraham avec le Dr BENZERDJEB félicitant le récipiendaire.

Il est essentiel que de nouvelles visions émergent, cela à travers les fonda-mentaux : l’Éducation, la Science, la Spiritualité pour trouver une Culture de Paix…Il y a un problème il est vrai…avec un certain islam mais pas celui majoritaire que j’essaie d’incarner au niveau intellectuel, théologique et culturel ainsi que dans ma vie de citoyen et d’aumônier.

Actuellement, nous vivons  entre deux mondes. Il y a des discours de haine qui émanent de nos propres rangs. Je suis laïc dans mon comportement. Pourquoi, (et je ne suis pas le seul bien évidemment) parce qu’on ne peut pas applaudir à ce qu’ils font ni à leur folie.

Foudil BENABADJI entouré par l’ancien Président de la SMLH et de l’Adjointe au Maire de Chambéry

La racine de l’Islam, ne l’oublions pas sont 3 initiales : S.L.M. qui veut dire en langue sémitique «La Paix».

Il nous faut, absolument, retrouver la bonne boussole dans ce siècle tourmenté.

A cet égard je pense, sans prétention aucune, que je renforce la grande majorité des musulmans qui n’aspi-rent qu’à une vie paisible, en intelligence avec et entre citoyens français. 

La petite famille Benabadji autour du récipiendaire.

Je suis pleinement musulman et pleinement français attaché aux valeurs de la République.

Je me considère Référent sur les concepts du Fait Religieux, de la Laïcité et sur les dérives religieuses dangereuses dans la société en France et dans le monde.