EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Le mensonge du voile islamique

Le prophète a demandé au groupe de femmes qui l’entouraient de se voiler

Contrairement aux prétentions fondamentalistes, le voile islamique n’est pas religieux. Il ne correspond à aucun ordre coranique. Le Coran précise que le prophète Mahomet a demandé au groupe de femmes qui l’entouraient de se voiler. Cette sollicitation ne constitue pas un ordre ni même une recommandation coranique. Les doctes musulmans sunnites, chiites, et des autres courants musulmans l’expliquent par oral et par écrit. Ceux qui imposent aux femmes le voile sortent des prescriptions religieuses musulmanes.

Luluty hijab/Wikipédia/CC BY-SA 4.0

Les menaces sur la vie des et les assassinats des musulmans, commentateurs, responsables religieux, fidèles, qui affirment la vérité des textes ne prévoyant pas le voile pour les femmes incitent la plupart d’entre eux à se taire. La propagande djihadiste du voile religieux est donc la seule à s’exprimer librement en Orient comme en Occident. C’est ainsi que le mythe du voile islamique est créé dans le silence coupable des politiques et des media qui savent le subterfuge.

En France, par exemple non-exhaustif mais prégnant sur ce sujet, les consultations préparatoires à la loi relative à l’exercice confessionnel est particulièrement significative.

Le caractère facultatif et non-religieux du voile islamique est passé sous silence ou évoqué avec une discrétion qui frise l’inexistence. Le voile est présenté comme une volonté d’identité personnelle, communautaire avec ou sans asservissement personnel ni sexiste. Or, si le caractère non-religieux du voile était affirmé, son caractère volontaire ou de soumission n’aurait aucune importance puisque absent des obligations coraniques. C’est l’impertinence de la définition du voile qui permet d’interminables et d’inconstructifs débats sur sa légitimité. Cette légitimité du voile est fausse. Elle est admise. Elle biaise dès le départ les effets de ce voile. Elle permet ainsi et à tort d’inclure le voile dans la définition des démonstrations religieuses alors qu’elle n’a rien à y faire!

La présentation du voile dans la préparation de la loi sur l’exercice religieux est illégitime, fausse, mensongère et idéologique. Elle méprise les positions de certains responsables religieux musulmans français qui la contestent sous protection policière. Elle abîme encore un peu plus les lois déjà existantes y relatives (1905, 2004 …). Elles constituent un inconvénient légal pour les institutions et un avantage pour les djihadistes.

Le mensonge attaché au voile le prétend obligation religieuse alors qu’il ne l’est pas et qu’il représente des impératifs idéologiques de l’Islam politique. Il infiltre le débat comme les djihadistes infiltrent l’Etat français.

Pierre Saba