EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Les 20 dates qui ont marqué le Processus de Barcelone

 UpM :Union européenne et de 12 pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée.

Lorsque le processus de Barcelone a été initié il y a un quart de siècle. L’objectif était de créer un cadre de coopération qui favorise le renforcement des liens entre les pays des rives Sud et Est de la Méditerranée et de l’Union Européenne. Ce fût-là la reconnaissance que des relations plus étroites entre chacun des pays du pourtour méditerranéen étaient primordiales pour la création d’un ensemble plus sûr et définitivement orienté vers le progrès.

Le chemin fût long et difficile avant que chacune des briques posées dans la construction de cet espace euro-méditerranéen ne donnent forme à une vision solide et cohérente de laquelle émergerait un vivre ensemble méditerranéen.

En voici les principales étapes:

-28 octobre 1995 : réunion à Barcelone des ministres des affaires étrangères de l’Union européenne et de 12 pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée.

Ils tenaient ainsi la première conférence euro-méditerranéenne avec la signature d’un accord pour lancer le processus de partenariat bâti sur la paix, la sécurité, le progrès socio-économique partagé et le dialogue entre les peuples.

-1er octobre 1998 : forum parlementaire euro-méditerranéen. Premier dialogue interparlementaire réunissant des représentants élus des parlements nationaux de l’UE, des parlement méditerranéens et du parlement européen.

-3 décembre 2003 : création de l’assemblée parlementaire euro-méditerranéenne (APEM), rebaptisée en 2010 Assemblée Parlementaire de l’UpM.

-30 novembre 2004 : création de la Fondation Anna Lindh pour le dialogue interculturel. Elle est financée par tous les états partenaires et la Commission Européenne.

-27 septembre 2005 : le sommet Euro-Méditerranéen célèbre le 10éme anniversaire du processus de Barcelone.

-13 juillet 2008 : lancement de l’UpM lors du sommet de Paris, sur décision des chefs d’Etat et de gouvernement membres de l’UpM.

Le prince Moulay Rachid avec le président Nicolas Sarkozy, lors du sommet de l’UpM le 13 juillet 2008.

-9 novembre 2008 : première conférence ministérielle euro-méditerranéenne sur le travail et l’emploi à Marrakech.

-22 décembre 2008 : première conférence ministérielle euro-méditerranéenne sur l’eau.

-4 mai 2010 : création du secrétariat de l’Union pour la Méditerranée.

-2011 : lancement du projet de construction d’une usine de dessalement d’eau de mer à Gaza, premier projet labellisé approuvé par l’UpM en terre palestinienne où plus de 95% de l’eau n’est pas potable. D’une capacité de traitement de 55 millions de mètres cube, lors d’une première phase, l’usine verra la mise en place d’un système de distribution de l’eau en faveur de 2 millions de palestiniens.

A noter qu’autour du bassin méditerranéen, 180 millions de personnes ont un accès difficile à l’eau potable et 60 millions vivent dans un stress hydrique permanent.

-Octobre 2013 : premier forum économique de la Méditerranée occidentale (dialogue 5+5) à Barcelone.

-26 mars 2014 : première édition de la conférence des femmes de l’UpM.

-Décembre 2014 : autonomisation des deux grands centres régionaux pour l’enseignement supérieur Euro-méditerranéen, avec, notamment, la naissance de l’Université Euro-méditerranéenne de Fès (UEMF). Elle a vu le jour le 26 novembre 2015 et sera parachevée courant 2021 avec l’ouverture de l’éco-campus construit sur 26 hectares.

-26 novembre 2015 : premier forum régional de l’UpM. Les 43 Etats membres (aujourd’hui 42 avec la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE) signifient à cette occasion un soutien politique fort à l’UpM.

-22 décembre 2015 : l’UpM obtient le statut d’observateur de l’ONU.

-Décembre 2016 :  création de trois nouvelles structures de l’UpM pour l’énergie.

-20 juillet 2017 : l’UpM, le PNUD et ONU-Femmes unissent leurs forces pour renforcer le rôle des femmes et des jeunes dans la prévention de l’extrémisme violent.

-Janvier 2017 : nouvelle feuille de route définie par les ministres des affaires étrangères de l’organisation autour de : « l’Union pour la Méditerranée : une organisation orientée vers l’action, poussée par un projet commun ».

-Avril 2018 : lancement du projet “Plastic Busters” pour la réduction de la pollution du plastique dans la mer Méditerranée.

-Septembre 2018 : action pour la restauration des forêts et du paysage en Méditerranée en partenariat avec l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Sommet des deux rives, juin 2019.

-8 octobre 2019 : 4éme forum régional de l’UpM. Il a été l’occasion de présenter les résultats du tout premier rapport scientifique sur le changement climatique et environnemental. Il conclut à un impact du réchauffement climatique 20% plus rapide en Méditerranée que dans le reste du monde. Les experts ont estimé à 630 millions d’Euros par an le coût du nettoyage des déchets en Méditerranée.