EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Les élections en Israël…

André Simon Mamou. Les élections en Israël, seuls les israéliens devraient avoir le droit de les commenter

Les élections en Israël, seuls les israéliens devraient avoir le droit de les commenter .

Un tout petit pays, pas plus vaste que deux départements français, 6 millions de juifs, 2 millions d’arabes, des chrétiens, des musulmans, des bédouins, des Druzes des Bahaï… des ashkénazes et des séfarades, des sabras et des olim, des russophones, des arméniens, des francophones marocains, égyptiens , tunisiens. Ils parlent hébreu, ils ont un pays qui est bien leur pays. Ils ont cassé les pierres, désalinisé l’eau de mer, fertilisé la terre, inventé des réponses, trouvé des solutions. Ils ont envoyé leurs enfants devenir des soldats d’élite, courageux, entraînés avec le meilleur armement et ils ont repoussé ceux qui voulaient les envahir et tiennent en respect ceux qui veulent encore et toujours les chasser. Il y a une population laïque et une population religieuse avec 50 nuances de foi. Le pays est riche mais il y a un taux de pauvreté qui afflige et indigne. Pas simple de comprendre pourquoi.
Une hyper démocratie avec 120 députés élus au suffrage à la proportionnelle intégrale, des partis pour toutes les sensibilités et surtout pour toutes les ambitions : 4 élections en 3 ans, c’est l’instabilité politique qui est devenue la norme. Un leader politique au pouvoir depuis plus de 12 ans : ça fait grincer les dents des candidats à sa succession. Ils mettent sur son compte tout ce qui pourrait mieux fonctionner et gomment rageusement tout ce qu’il a réussi et apporté. Il se moque d’eux en disant que leurs discours c’est «  na na na ! », un grognement puéril et leur programme «  une chakchouka ».

Ceux qui vivent en Israël, guerres, terrorisme, service militaire plus périodes de rappel, ceux qui travaillent en Israël, horaires à rallonges et petits salaires, impôts élevés, cherté des études supérieures, ceux qui ne reçoivent pas les mannes des services sociaux comme en France, allocations multiples, pensions de retraite, les citoyens d’ Israël, les électeurs israéliens, eux seuls ont le droit de choisir leurs dirigeants et de commenter le résultat des scrutins.

Eux seuls. Pas les petits marquis de la dernière mode intello, pas les belles plumes des journaux à tendance nourris de haines secrètes.

C’est la voix du peuple , celle qui seule peut compter .Vox populi !
 ©  André Simon Mamou

Netanyahu en tête des élections législatives mais sans garantie de former un gouvernement
Source France 24

Si le parti Likoud du Premier ministre israélien Netanyahu a terminé, hier, en première place des élections législatives israéliennes, selon les sondages de sortie des urnes, cela ne lui garantit pas de trouver une majorité à la Knesset pour pouvoir former le prochain gouvernement.

Pour info, les résultats, extrêmement serrés, ne devraient être connus de manière définitive et complète que vendredi.

Résultats au 23 mars. Temps et ContreTemps. Jacques Bénillouche

Selon les sondages à la sortie des urnes, le Likoud remporte 31 sièges sur les 120 de la Knesset (Parlement), loin devant le parti Yesh Atid (“Il y a un futur”) du centriste Yaïr Lapid crédité de 19 sièges.

Le Premier ministre a revendiqué hier soir une “immense victoire de la droite”, mais ses alliés et lui manquent toujours de quelques voix pour rassembler une majorité de sièges, braquant ainsi les projecteurs sur Naftali Bennett, ténor de la droite radicale qui n’a pas encore dit s’il allait ou non rejoindre le camp Netanyahu.

Citoyens d’Israël, merci ! Vous avez donné une immense victoire à la droite et au Likoud sous ma direction. (…) Il est évident qu’une majorité écrasante de citoyens israéliens sont de droite et veulent un gouvernement de droite, fort et stable“, a déclaré Bibi, précisant avoir parlé à Naftali Bennett et “tendre la main à tous les élus qui croient en nos principes, en n’excluant personne