EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Pourquoi l’incendie chez OVHCloud…

…crée la panique chez ses clients

DÉCRYPTAGE – De nombreuses entreprises ont fait le choix de faire héberger leurs données par ce champion français du data center.

Un important incendie d’un centre de stockage de données OVHCloud crée la panique chez ses clients
 
C

Un des quatre centres de stockage de données strasbourgeois du français OVHCloud a été victime d’un incendie cette nuit. Les flammes ont été maîtrisées, mais tout n’est pas revenu à la normale pour autant. Le patron et fondateur du groupe, Octave Klaba est sur place et tweete régulièrement pour tenir ses clients au courant.

Capture d’écransNewsletter

Tous les lundis

La technologie et nous. Les innovations et tendances à ne pas manquer, et les clés pour garder le contrôle face aux écrans, par Benjamin Ferran.

« Point à 11h40. Le réseau est ok dans SGG1, 4 salles détruites, 8 ok », explique-t-il notamment, dans un jargon clairement destiné aux utilisateurs de ses services. Et ils sont nombreux en France à avoir fait le choix de faire héberger leurs données par ce champion français du data center.

Ville de Saint-Ouen, Barreau Belge, compagnie de Taxi 13, la liste des entreprises impactées est longue. L’espace numérique de travail (ENT) de la Région Île-de-France est lui aussi tombé, privant les lycéens de la région de lien avec leur établissement. « Notre site www.syntec-ingenierie.fr n’est plus accessible, à la suite d’un incendie qui s’est produit cette nuit sur le site de l’entreprise OVH qui héberge nos serveurs informatiques » alerte dans un e-mail Syntec Ingénierie. Les posts de clients d’OVHCloud, furieux d’être coupés du monde, se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Ils reprochent à OVHCloud de ne pas offrir une solution de secours, un « back-up », oubliant que ceci a un coût et que certains ont refusé de l’assumer… avant aujourd’hui et le flot des protestations.

D’autres se sont montrés plus compréhensifs à l’image de Marc Simoncini, l’entrepreneur français, qui a notamment créé Angel (vélos électriques).

La panique s’explique par le fait qu’un serveur cloud est, à l’échelle d’une entreprise, l’équivalent du PC de la famille. La machine sur laquelle sont stockées les photos souvenirs, quelques courriers importants, les rendez-vous, les liens avec les enseignants des enfants… Les entreprises ont de plus en plus recours au Cloud, qui est un moyen de mutualiser les ressources informatiques, d’en optimiser la gestion et aussi de réduire la facture énergétique. Les centres de stockages de données d’OVHCloud sont en effet reconnus pour leur performance énergétique.

Non seulement les entreprises conservent des informations sur le Cloud mais en plus, c’est là que sont hébergés de nombreux logiciels indispensables à leur service. Le développement du mode SaaS (Software as a service) revient à louer au lieu d’acheter les logiciels dont les entreprises ont besoin pour fonctionner : elles paient au mois, en fonction du nombre d’utilisateurs et du niveau de service demandé. Tous les domaines sont concernés : gestion de la relation clients, achats, vente, gestion des ressources humaines, comptabilité, finance… Bref, une panne informatique et c’est toute l’entreprise qui est pénalisée. Pour les applications, c’est encore plus flagrant.

Les entreprises dont les données sont sensibles ont l’habitude de dupliquer toutes les données, voire de les tripler. Elles multiplient les back-up pour qu’un incident, quelqu’en soit la nature, n’ait pas d’impact sur leur fonctionnement. Mais ce n’est pas encore le cas de toutes.

Les équipes d’OVHCloud travaillent d’arrache pied au rétablissement des services de stockage et de la connexion du data center endommagé. Si une partie est déjà rétabli, il faudra sans douter patienter jusqu’au lundi 15 mars, voir vendredi 19 mars pour que tout soit réparé.