EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Un bébé sauvé de la noyade à Ceuta

La photographie d’un bébé sauvé de la noyade fait le tour du monde

La photographie d'un bébé sauvé de la noyade à Ceuta fait le tour du monde

La photographie d’un bébé sauvé de la noyade à Ceuta fait le tour du monde
 

Crise des migrants à Ceuta : la photographie d’un bébé sauvé de la noyade fait le tour du monde

 

Alors que la crise des migrants à Ceuta fait les gros titres de la presse internationale, un cliché a ému le monde entier. Celui d’un bébé de deux mois sauvé de la noyade par un plongeur de la Garde civile.

Depuis le début de la semaine, l’Espagne fait face à une crise migratoire inédite. Près de 8.000 personnes ont traversé les frontières de l’Europe à la nage et se sont rendus à Ceuta, une enclave espagnole située au nord du Maroc. Et si les images sont souvent terribles, l’une d’entre elles a particulièrement ému le monde entier.

Un cliché fort qui devient le symbole de cette crise migratoire

La Garde civile espagnole a rapidement été submergée par cet événement. Et si aujourd’hui, près de la moitié des réfugiés ont été renvoyés vers le Maroc, l’afflux de migrants reste difficilement contrôlable. Les gendarmes, en plus de gérer l’arrivée de ces milliers de personnes sur la terre ibérique, interviennent également dans les eaux pour venir en aide aux plus fragiles.

Ce mercredi 19 mai, un cliché très symbolique a été partagé par la Garde civile. On y voit un plongeur secourir un bébé dans les eaux, à bout de bras. Une image bouleversante qui montre un peu plus, si cela était nécessaire, la gravité de la situation.

« Il était gelé, froid, il ne faisait pas de geste »

Ce héros de 41 ans a été interviewé par la presse espagnole. Dans El Pais, Juan Francisco Valle se présente comme l’un des huit membres du Groupe spécial pour les activités sous-marines de la Garde civile de Ceuta. Il décrit notamment la scène qui a été immortalisée par ce cliché, expliquant qu’au moment où il le sauve, il ne savait pas « si le bébé était mort ou vivant ».

« Nous avons pris le bébé, il était gelé, froid, il ne faisait pas de geste« poursuit-il. La Garde civile a tenu à rassurer la population en annonçant que ce bébé âgé de deux mois allait bien. Juan Francisco explique également que tout le monde est épuisé à Ceuta. « Nous avons dormi huit ou dix heures au total depuis dimanche » confie-t-il.