EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Une locataire saccage son logement…

 …avant son départ et laisse 4.000 euros de loyers impayés

Par Tanguy Vallée

image

DES PROPRIÉTAIRES ONT RETROUVÉ LEUR APPARTEMENT D’HÉRIMONCOURT (DOUBS) TOTALEMENT SACCAGÉ APRÈS LE DÉPART DE LEUR DERNIÈRE LOCATAIRE. DE PLUS, CELLE-CI EST PARTIE EN LAISSANT 4.000 EUROS DE LOYERS IMPAYÉS.

TRÈS MAUVAISE SURPRISE POUR UN COUPLE DE PROPRIÉTAIRES ORIGINAIRE DU DOUBS. COMME NOUS L’APPREND L’EST RÉPUBLICAIN CE MERCREDI 10 FÉVRIER, LA DÉSORMAIS EX-OCCUPANTE DE LEUR APPARTEMENT SITUÉ SUR LA COMMUNE D’HÉRIMONCOURT, À QUELQUES ENCABLURES DE MONTBÉLIARD, A LAISSÉ LE LOGEMENT TOTALEMENT SACCAGÉ APRÈS SON DÉPART. SOL, ÉLECTROMÉNAGER, MURS, RADIATEUR, CAVE… « TOUT A ÉTÉ DÉGRADÉ« , NOTE LE MÉDIA LOCAL.

DANS CETTE NOUVELLE AFFAIRE QUI FAIT ÉCHO À LA SITUATION ALARMANTE D’UN RETRAITÉ DE 88 ANS CHASSÉ DE CHEZ LUI PAR DES SQUATTEURS, LA LOCATAIRE INDÉLICATE EST ÉGALEMENT PARTIE EN LAISSANT PAS MOINS DE 4.000 EUROS DE LOYERS IMPAYÉS.

86 EUROS RENDUS SUR LES 4.000

UN PLAN DE RECOUVREMENT A ÉTÉ MIS EN PLACE APRÈS LE DÉPART DE L’EX-LOCATAIRE, QUI HABITAIT DANS CET APPARTEMENT DEPUIS TROIS ANS ET DEMI AVEC SES TROIS ENFANTS. BÉNÉFICIAIRE DU RSA, UNE PARTIE DE SON LOYER ÉTAIT PRIS EN CHARGE PAR LA CAF, LUI LAISSANT UN RESTE À CHARGE DE 107 EUROS MENSUELS JUSQU’EN NOVEMBRE DERNIER, MOMENT OÙ LES VERSEMENTS DE L’ORGANISME SE SONT ARRÊTÉS BRUSQUEMENT.

LA LOCATAIRE NE S’EST JAMAIS ACQUITTÉE DES SOMMES DUES, ET LE PLAN DE RECOUVREMENT NE PORTE MANIFESTEMENT PAS SES FRUITS, PUISQUE SEULS 86 EUROS ONT À CE JOUR ÉTÉ RÉCUPÉRÉS PAR LE COUPLE DE PROPRIÉTAIRES SUR LES 4.000 ATTENDUS. « J’AI APPELÉ LE JURISTE DE MON ASSUREUR, UN AVOCAT, UN HUISSIER », DÉPLORE LA PROPRIÉTAIRE DES LIEUX.

LE COUPLE VEUT ALLER « AU BOUT DES DÉMARCHES »

PIRE : LA LOCATAIRE A QUITTÉ LE LOGEMENT DU JOUR AU LENDEMAIN, SANS PRÉVENIR LES PROPRIÉTAIRES. ET SI SON DÉPART S’EST FAIT SUR LA POINTE DES PIEDS, LES TRACES DE SON PASSAGE DANS L’APPARTEMENT SONT EN REVANCHE ENCORE BIEN VISIBLES : MURS ET PORTES RECOUVERTS DE CRASSE, PRISES ÉLECTRIQUE CASSÉES, RADIATEURS HORS D’USAGE, ET MÊME DES EXCRÉMENTS D’ANIMAUX SUR LE SOL DE L’ÉTAGE.

MALGRÉ TOUT, LE COUPLE DE PROPRIÉTAIRES VEUT « ALLER AU BOUT DES DÉMARCHES », ET SE DIT ABANDONNÉ PAR L’ÉTAT.