EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Arnaud Montebourg, nouveau président de l’Association France Algérie.

Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’Economie, succède à Jean-Pierre Chevènement.

Très belle transmission de relais à la présidence de l’Association France Algérie, le 13 novembre à Paris : Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’Economie, succède à Jean-Pierre Chevènement. Deux personnalités qui ont l’Algérie au coeur !

En présence d’Edith Cresson, ancien Premier Ministre, de Belkir Belhaddad, député de Moselle, de Fadila Khattabi, députée et présidente du Groupe d’amitié France-Algérie à l’Assemblée nationale.
Après sept années passées à la présidence de l’Association, une durée sans équivalent dans la brève histoire de l’AFA, Jean-Pierre Chevènement a souhaité passer le témoin : « Je connais l’attachement profond d’Arnaud Montebourg à l’Algérie. La France du 21ème siècle a besoin de bons rapports franco-(algériens. Je sais qu’il fera oeuvre utile ».

 

De g. à dr. : Belkhir Belhaddad, député de Moselle, Fadila Khattabi, députée et président du Groupe d’amitié France-Algérie à l’Assemblée nationale, Jean-Pierre Chevènement, Arnaud Montebourg, Edith Cresson, ancien Premier ministre. Parmi les personnalités présentes, Jacques Fournier, conseiller d’Etat honoraire, ancien président de la SNCF, Alfred Siefer-Gaillardin, ancien ambassadeur à Alger, Michèle Gendreau-Massaloux, ancien Recteur de Paris et conseillère auprès du Secrétaire.

 

Arnaud MONTEBOURG

 

Arnaud MONTEBOURG,nouveau président de l’Association France Algérie :

NOUS AVONS TANT DE CHOSES A FAIRE …

 «Par ma famille, mais aussi par mon action en faveur de la coopération industrielle franco-algérienne quand j’étais ministre de l’Economie, des liens multiples m’attachent à l’Algérie Au moment où les deux rives de la Méditerranée paraissent s’écarter l’une de l’autre, devant les périls du fondamentalisme au Sud, ceux de la xénophobie au Nord, nous voulons maintenir les liens de coopération entre nos deux sociétés. Entre la France et l’Algérie, il y a tant à faire. Notre Association le poursuivra, continuera à éviter toute ingérence dans les questions politiques, que ce soit en Algérie ou en France. Je suis heureux que Jean-Pierre Chevènement, après 7 années de présidence, reste présent et actif à nos côtés. »