EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Faudra-t-il changer de smartphone à cause de la 5G?

La nouvelle génération de téléphonie mobile va-t-elle contraindre les consommateurs à jeter leur mobile au rebut ?

Par Elsa Bembaron

Le nouveau réseau mobile 5G sera lancé en France en 2020. Mais, faut-il changer de smartphone pour profiter de l’Internet mobile en 5G ?

Les fabricants, comme Samsung, commencent à commercialiser leurs premiers terminaux 5G. Samsung / Christophe RUIZ

Le nouveau réseau mobile sera commercialisé en France en juillet 2020. Quatre opérateurs commencent déployer des antennes 5G. Ils devront suivre la feuille du route fixée par le gouvernement.

Alors que les opérateurs télécoms français vont bientôt déployer la 5G, de plus en plus de voix se font entendre pour critiquer cette nouvelle technologie. Selon ses détracteurs, la 5G va «obliger les Français à changer de smartphone». Un renouvellement massif du parc de mobiles aurait un impact désastreux sur l’environnement. Au nom de la lutte contre l’obsolescence programmée, il faudrait donc s’opposer à la 5G. Ce raisonnement tient-il vraiment ?La quasi-totalité des smart-phones actuel-lement utilisés en France ne sont pas compatibles avec la 5G. Pour autant, cela ne signifie pas qu’il faudra les jeter à la poubelle dès que le service sera lancé, bien au contraire.Rappelons tout d’abord qu’il existe une vingtaine de modèles compatibles avec la 5G actuellement commercialisés en France. Parmi les constructeurs les plus connus proposant des téléphones 5G figurent Samsung et Xiaomi. Apple ne commercialise pas encore d’iPhone 5G. Mais que signifie qu’un smartphone est 5G ?

 À chaque génération de téléphonie mobile correspondent des bandes de fréquences. La 5G fonctionnera – dans un premier temps – dans la bande dite des 3,5 GigaHertz (GHz). Un smartphone 5G est tout simplement un appareil équipé d’un modem capable de capter les ondes émises dans cette fréquence. Mais pas que… Un smartphone 5G est aussi 4G. Il est même 3G et 2G ! En fonction des réseaux disponibles, les appareils s’adaptent et vont chercher le signal.

«Lorsque nous allumerons la 5G, nous allons maintenir notre réseau 4G et même le réseau 3G», explique Fabienne Dulac, présidente d’Orange France. D’ailleurs, les quatre opérateurs mobiles français offrent un service en 3G. Autrement dit, la 4G n’a pas tué la 3G, pas plus que la 2G. Et de la même façon, la 5G ne tuera pas la 4G. «Nous estimons qu’environ 30% de nos clients utilisent encore des terminaux 3G. Pas question de les priver de nos services» ajoute Fabienne Dulac. Donc, nul besoin de jeter aux orties les smartphones actuels sous prétexte que la 5G arrive bientôt Au contraire, ils ont encore de beaux jours devant eux.

La 4G et la 3G continueront de fonctionner

À terme, il est vrai que les opérateurs pourraient couper la 3G, mais on est encore loin du compte. Quant à l’extinction de la 4G, le sujet n’est même pas abordé ! D’autant que la 5G est une technologie avant tout tournée vers des usages professionnels, voire industriels. Le grand public en bénéficiera aussi, mais ce n’est pas le premier concerné par cette technologie. Autrement dit, quand les opérateurs français lanceront la 5G, les consommateurs pourront encore utiliser leur ancien smartphone pendant de longues années.

Alors, pas besoin de changer de smartphone pour profiter de la 5G ? Si! Pour profiter de la 5G, il faudra acheter un téléphone 5G. Mais encore faut-il le vouloir. Il n’y a aucune obligation à cela. En outre, les consommateurs français changent de smartphone tous les 32 mois selon Orange. Le cycle «naturel» de renouvellement de ces appareils se traduira par un glissement progressif du parc installé vers des terminaux compatibles avec la 5G. Cela peut prendre plusieurs années. D’autant plus que les consommateurs prennent de plus en plus conscience de la nécessité de conserver plus longtemps leurs équipements électroniques. D’une part, pour des raisons économiques et d’autre part, écologiques. Ainsi «faire durer nos équipements numériques constitue le geste le plus efficace pour diminuer leurs impacts : passer de 2 à 4 ans d’usage pour une tablette ou un ordinateur améliore de 50 % son bilan environnemental», affirme l’Agence de la transition écologique (Ademe).

Il y a même une petite subtilité supplémentaire: peut-être avez-vous dans votre poche un smartphone qui est compatible avec la 5G… sans le savoir. En effet, la 5G va utiliser de nouvelles bandes de fréquences, mais elle pourra aussi s’appuyer sur des fréquences déjà employées pour la 4G et particulièrement les fréquences 700 MHz.L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 5g-carte-.jpg.

Bouygues Telecom a commencé à déployer des antennes 5G à Bordeaux et à Lyon. La 5G Orange est testée en conditions réelles à Paris, Lille, Marseille, Montpellier et Nantes. SFR est notamment présent à Nantes et à Toulouse. Dernier opérateur à se lancer dans la course à la 5G, Free se contente d’une présence à Paris. Sans trop s’avancer, on peut penser que c’est dans ces mêmes villes que la 5G sera déployée en premier.

Notons par ailleurs, que les opérateurs télécoms font des efforts croissants pour favoriser la reprise des anciens appareils. Ceux qui sont en bon état peuvent être reconditionnés, c’est-à-dire réparés pour être réutilisés. Les autres sont recyclés.

Agnès Pannier-Runacher s’appuie sur 28.000 études pour assurer que la 5G n’a «pas d’impact sur la santé»

On ne vous conseillerait pas d’en acheter un tout de suite, juste pour pouvoir utiliser le réseau 5G. D’abord, parce que ces terminaux plus perfectionnés sont logiquement plus chers que les appareils fonctionnant uniquement en 4G. Un coût qui n’est pas compatible avec tous les budgets, pour un gain limité en termes d’usages. En effet, pour le grand public, le seul véritable intérêt de la 5G, à son lancement, sera de pouvoir bénéficier de débits très conséquents, pouvant aller jusqu’à 1 Gb/s. Mais les quelques centaines de Mb/s de la 4G+ suffisent en pratique à faire face à la grande majorité des besoins des utilisateurs.

Cela risque néanmoins de se dégrader avec le temps en raison de la saturation attendue du réseau 4G dans les prochaines années. La 5G doit ainsi permettre de désengorger le réseau progressivement, à mesure qu’elle se déploie, essentiellement dans les grandes villes dans un premier temps. En attendant, inutile, donc, de se précipiter sur les smartphones 5G quand les opérateurs mobiles activeront le nouveau réseau sera activé, fin 2020 ou début 2021..