EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Rencontre CRIF et CFCM (Conseil Français du Culte Musulman)

Communiqué commun du Crif et du CFCM – Paris, le 9 avril 2019
Mardi 9 avril, les représentants du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et du Conseil français du culte musulman (CFCM) se sont réunis pour échanger sur les sujets d’intérêts communs.

A l’issue de leur rencontre, les deux organisations se félicitent des échanges fructueux qu’elles ont eus et ont décidé de mener ensemble :
– des actions contre toutes les formes d’actes antisémites et antimusulmans,
– des actions de rapprochement des instances régionales entre elles,
– des actions de sensibilisation sur les spécificités de chacune des deux communautés pour mieux se connaître et donc mieux se comprendre.
À cette occasion, le Crif et le CFCM ont convenu de se rencontrer régulièrement et de mettre en place des groupes de travail au niveau national et régional.

 

 

Rappel de l’incident le lundi 23 février 2015. 
Boycott du dîner du Crif par le CFCM : « Incompréhensible » selon Roger Cukierman

Alors que le CFCM n’ira pas au dîner du Crif après les propos de son président sur les jeunes musulmans, Roger Cukierman affirme sur Public Sénat qu’il « regrette cette décision ». Il a appelé son « ami » Dalil Boubakeur, président du CFCM, « pour lui demander de revenir » sur son choix.

Le 30e dîner annuel du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France, s’ouvre sous le sceaux de la polémique après les propos de son président, Roger Cukierman. Dans une interview,  il a affirmé que « le FN (était) un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violences. (…) Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans », a affirmé Roger Cukierman, ajoutant que la présidente du Front National Marine Le Pen était « irréprochable personnellement ».

En conséquence, le CFCM a annulé sa présence au dîner du Crif en raison des déclarations « irresponsables » de son président sur les jeunes musulmans. Roger Cukierman, « regrette cette décision » du CFCM. « J’ai appelé monsieur Boubakeur (président du CFCM, ndlr), que je considère comme un ami, pour lui demander de revenir sur cette décision que je considère comme incompréhensible », affirme le président du Crif.

« Nous continuerons à ne pas inviter le FN au dîner du Crif »

Roger Cukierman est revenu sur ses propos concernant les jeunes musulmans. « J’ai dit que la grande majorité des actes antisémites sont commis par de jeunes musulmans et j’ai ajouté que c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane. J’ai même indiqué un chiffre de 1 pour 1000 et j’ai dit aussi que les Musulmans en étaient les premières victimes. Je ne comprends pas cette décision et j’espère qu’on pourra rétablir le contact amical que nous avions depuis toujours avec le CFCM », ajoute le président du Crif.

Quant à ses propos sur Marine Le Pen, il a précisé qu’elle était « irréprochable sur le plan juridique. En revanche, elle n’a jamais déclaré qu’elle se désolidarisait des propos de son père ». « Elle accueille dans son parti tout ce que la France connait de pétainistes, de vichystes », ajoute Roger Cukierman, « et nous continuerons à ne pas inviter le FN au dîner du Crif ».