EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Séparatisme: Macron révise ses ambitions à la baisse

 

Aux Mureaux (Yvelines), le 2 octobre, Emmanuel Macron, venu pour présenter la stratégie de lutte contre le séparatisme, fait face aux principaux ministres concernés par le projet. Ludovic Marin/ Pool via REUTERS

La loi «confortant les principes républicains» (ex-projet de loi contre le séparatisme) sera portée par Jean Castex. 

Le texte est celui de Gérald Darmanin mais Emmanuel Macron va bien se garder de le crier sur tous les toits.

Pas qu’il soit trop à droite, le locataire de la Place Beauvau, non, c’est simplement «la méthode et l’attitude qui posent problème», si l’on en croit un ministre qui préfère rester discret. Alors, ce mercredi, la présentation du projet de loi «confortant les principes républicains» (ex-projet de loi contre le séparatisme) sera portée par Jean Castex. Il s’agit d’éviter une redite des polémiques des dernières semaines.

Le parti LREM n’est pas un parti développé autour d’un projet politique ou idéologique. C’est un agrégat d’individus qui ont trouvé le président de la République génial en 2017, ce qui peut expliquer la cohabitation en son sein d’une gauche Terra Nova et de députés venus de la droite comme Aurore Bergé. Pour qu’il soit adopté à l’Assemblée avec le moins de grabuge possible, le projet de loi contient des amendements de toutes sortes: un visant à interdire le port du voile par les petites filles, un visant à sanctionner plus fermement les forces de l’ordre qui commettent des délits racistes et un autre interdisant les «thérapies de conversion sexuelle». On trouve aussi un volet sur le financement des lieux de culte vivement attendu par des élus locaux dont le maire PS de Montpellier qui a mis son veto au rachat d’une mosquée de sa ville par le royaume du Maroc. En revanche, ne cherchez pas le mot «islamisme» dans les 54 articles du document, en langage macroniste, on ne parle que «d’atteinte à la laïcité».

Le risque en voulant contenter tout le monde, c’est que le texte ne plaise à personne. LREM a déjà anticipé le procès en laxisme de la droite et il fait bien. Malgré le contrôle renforcé des mosquées, de l’instruction à domicile, des associations ou des clubs sportifs le vice-président LR de la région Île-de-France Othman Nasrou n’est pas satisfait. Il va proposer aux parlementaires de créer un délit de clientélisme en caressant le rêve que ses propositions ne prennent pas la poussière au fond d’un tiroir.

Si l’islamisme prospère dans notre société, le vide spirituel laissé par le déclin du christianisme y est pour beaucoup, explique Jean-Marie Rouart. Et pour l’écrivain, «le laïcisme est un rempart illusoire».

La laïcité […] ne sera jamais de nature à remplacer une religion : c’est un dogme froid comme un règlement administratif […] qui ne parle qu’à l’intelligence et non au cœur