EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Education

Voeux pour le nouvel an 2020

En ce début de nouvelle année, je vous présente tous mes vœux de bonheur et surtout de santé pour vous et vos proches.

Que 2020 voit l’accomplissement de tous vos souhaits. L’année 2019 s’est terminée en ayant été bien remplie et 2020 va être l’année d’événements d’importance. Continuer la lecture

24 octobre 1870

Le décret Crémieux donne la citoyenneté française

aux 37 000 Juifs d’Algérie

Le décret numéro 136, concernant les Juifs d’Algérie, déclare la « naturalisation collective

des « israélites indigènes d’Algérie ». 

Continuer la lecture

Comment les salafistes endoctrinent.

Les idéologies se diffusent partout, pas uniquement dans les mosquées, mais par des méthodes plus sournoises qui s’intègrent à la vie quotidienne.

Si les processus de radicalisation fondamentaliste menant au djihadisme, et donc à la violence, ont été étudiés, les techniques d’endoctrinement pouvant amener des gens parfaitement pacifiques et insérés dans la société à adhérer au salafisme restent largement méconnues, voire ignorées. Le risque de séparatisme, parfois de radicalisation, s’étend pourtant bien au-delà des prisons et des salles de prière rigoristes.

Continuer la lecture

Clémence Botino (Miss France 2020) victime de racisme.

Des internautes n’acceptent pas la victoire de la reine de beauté guadeloupéenne.
Quelques heures seulement après son élection en tant que Miss France 2020, Clémence Botino a été la cible d’insultes racistes sur les réseaux sociaux. Pour Corinne Coman, Miss Guadeloupe 2002 et Miss France 2003, ces attaques ne sont pas une surprise. 
Samedi 14 décembre, le public a placé Clémence Botino en tête avec 31,95% des voix. Depuis, la Miss France 2020 subit des critiques. Certains internautes n’acceptent pas la victoire de la reine de beauté guadeloupéenne. 

D’autres tiennent des propos racistes et comparent Miss France 2020 à un singe. Des propos passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à un an de prison et 45 000 euros d’amende.

Ce racisme, affiché sur les réseaux sociaux, n’est pas nouveau. Quelques heures après son élection en décembre 2016, la Guyanaise Alicia Aylies essuyait, elle aussi, des tweets haineux. Corinne Coman, Miss Guadeloupe 2002 et Miss France 2003 explique qu’à son époque, elle aussi, subissait du racisme. « C’est d’une violence inouie, c’est indéniable, explique l’ancienne Miss France. Après, ce n’est pas un phénomène nouveau parce que ça ne touche pas que les Miss mais également les artistes, les politiques. »

Clémence Botino n’est pourtant pas la première Miss France noire. Elle est la troisième Guadeloupéenne à recevoir la couronne nationale après Véronique de la Cruz en 1993 et Corinne Coman en 2003. On se souvient également de Sonia Rolland, d’origine rwandaise, élue Miss France 2000, ou plus récemment Alicia Aylies, Miss France 2017, d’origine guyanaise et martiniquaise.

En attendant, Vaimalama Chaves, Miss France 2019, a apporté tout son soutien à la nouvelle Miss. La Polynésienne évoque « la pluralité des ethnies en France » et appelle « au respect ». 

Le rêve serait qu’il y ait plus d’humanité en 2020. Dans un monde où chacun tend à s’enfermer dans sa souffrance, notre France a de l’espérance à revendre. Ou plutôt à partager.  

Bonne année 2020 !

Ensemble vers la Paix

Véronique Francou, passionnée par le dialogue interreligieux et l’ouverture à toutes les traditions
Cet ouvrage sous forme de questions réponses sur la paix, est élaboré de façon a être très accessible. Il se propose, dans le prolongement des rencontres d’Assise, de faire témoigner des personnes, hommes, femmes, religieux ou laïques, jeunes et moins jeunes, représentants de diverses traditions œuvrant pour la paix et la fraternité à travers leurs engagements divers.
L’Auteur : Psychologue et psychothé-rapeute cannoise, passionnée par le dialogue inter-religieux et l’ouverture à toutes les traditions depuis la rencontre d’Assise à laquelle elle a assisté en Octobre 1986, Véronique Francou a publié en 2016 un livre « Visages de l’Amour » sur deux grandes mystiques d’orient et d’occident qu’elle a rencontrées : Ma Ananda Mayi et Marthe Robin. Membre de plusieurs associations inter-religieuses dont les amitiés judéo-chrétiennes et le vivre ensemble à Cannes, elle anime des émissions à RCF Nice Côte d’Azur « croyants ensemble vers la paix ».


Ont participé à cet ouvrage :

Antoine Arjakovsky (historien de confession chrétienne orthodoxe)
Foudil Benabadji (Aumônier musulman, Comité directeur de la Fraternité d’Abraham, DHEPS, 1er prix André Chouraqui, écrivain)
Anat Ben David (Womenwagepeace, Israël)
Cheikh Khaled Bentounès, (président de AISA international, guide spirituel de la confrérie soufie Alawya et fondateur des scouts musulmans)
Professeur Mustapha Cherif (islamologue, écrivain, conférencier)
Emmanuel Chouraqui (fils d’André Chouraqui)
Arun Gandhi, petit fils du Mahatma
Jean Claude Gaubert (Association Soka Gakai Bouddhisme japonais représentant Daisaku Ikeda)
Père Vladimir Gaudrat (Père Abbé de l’Abbaye de Lérins)
Père Guy Gilbert (curé des loubards)
Samuel Grzybowski (fondateur de coexister)
Pierre Lacoste, pasteur protestant (Beyrouth)
Emile Moatti (fraternité d’Abraham à Jérusalem)
Cheikha Nûr (maître spirituelle soufie,Turquie)
Mathieu Ricard (moine tibétain et fondateur de l’oeuvre humanitaire Karuna Schechen)
René Smuel Sirat (Jérusalem, ancien grand rabbin émérite de France)
Jean Vanier (fondateur de l’Arche)
Maria Voce (actuelle Présidente des focolari, Italie)
Mère Marie-Madeleine Caseau osb, prieure du monastère et présidente de la Congrégation de Sainte Bathilde
Schéhérazade Zerouala, Avocat à la Cour, Docteur D’État en Droit, Maître de Conférences Magister en Droit Pénal et Sciences Criminelles, Chargée d’Enseignement à l’Université Panthéon Assas, Membre de l’Union Internationale des Avocats

Ce projet a reçu les encouragements du pape François.

La laïcité française, quelle histoire pour quel avenir ?

Retour sur l’histoire

En 1905, la loi de séparation de l’Église et de l’État marque les débuts du modèle français de laïcité. Pourtant, c’est depuis la Révolution française que le concept se construit et se débat. 114 ans après la loi de 1905, la laïcité est plus que jamais au cœur des questions sociétales en France. Continuer la lecture