EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Incendier, saccager, et détruire les outils de travail

Est-ce que la “marche pour les libertés” incluait aussi la liberté de détruire ? 

Est-ce que la “marche pour les libertés” incluait aussi la liberté d’incendier, de saccager et de détruire massivement les lieux et les outils de travail de ceux qui en sont cruellement privés depuis trop longtemps déjà ? de Claude Bloch est psychiatre.

Bien entendu que le passage à tabac de Michel Zecler par trois policiers est inadmissible. Le lynchage d’un policier à terre, au cours de la manifestation hier soir, est-il plus admissible ?

Le chef de l’État veut une police exemplaire. J’aimerais aussi que notre police le soit. Mais a-t-on déjà rencontré un milieu professionnel aux sein duquel 100% de ses membres avait un comportement exemplaire ? Il ne faut pas rêver, dans chaque corporation il existe des individus qui se conduisent mal, voire qui dérapent carrément. Il est impératif de les identifier, de les écarter et de les sanctionner le cas échéant.

Mais souvenons nous, en 2015, nous étions bien heureux que la même police ait neutralisé les terroristes qui avaient décimé la rédaction de Charlie Hebdo; nous avons été très soulagés qu’ils aient éliminé le terroriste de l’Hyper cacherde la porte de Vincennes, permettant aux otages de sortir vivant, en dehors des quatre malheureuses victimes qui y ont laissé la vie. Nous leur avons été reconnaissants d’être intervenus au Bataclanet d’avoir évité un massacre qui aurait été, sans aucun doute, encore plus grand que celui qui a déjà eu lieu.

On me dira que c’est leur boulot d’intervenir pour arrêter les délinquants, les criminels et les terroristes, afin de nous protéger, et c’est vrai. Mais n’oublions pas combien y sont blessés, dans ce boulot sous-payé, et combien y laissent leur vie, parfois de façon héroïque.

J’ai actuellement 5 ou 6 policiers parmi mes patients. Ce n’était jamais arrivé auparavant. Ils sont tous dans un état psychique pitoyable, ils sont au bout du rouleau, comme on dit.

A l’heure des smartphones, où chaque citoyen peut, à tout moment, se transformer en “journaliste-reporter”, il est devenu très facile et très rapide de tirer sur l’ambulance et de voir son “reportage” repris par toutes les chaines de télévision du pays.

Je dois dire que je suis assez dégouté de cet unanimisme qui a gagné une grande partie de notre société, jusqu’au Chef de l’État, dont on attendrait un peu plus de hauteur et de recul, et de ces tribunaux populaires si rapides à s’ériger sur la place publique. Et je me demande si ces stars du football et autres people, à l’indignation sélective et si peu risquée, ont eu honte et « mal à leur France» en apprenant la décapitation de #SamuelPaty ou que, trois ans plus tôt, #SarahHalimi avait été rouée de coups pendant plus de 40 minutes par Kobili Traoré, avant que ce dernier ne la jette par la fenêtre du balcon du troisième étage.

Mais peut-être ne l’ont-ils même pas appris, du fait que cet assassinat, touchant une française de 65 ans, juive et médecin à la retraite, n’avait pas suscité l’intérêt de la presse, ni des mêmes « people », et avait été suivi d’un silence médiatique, juridique et politique assourdissant… jusqu’à ce jour.

Ne nous trompons pas d’ennemi !!! Il est heureux que la guillotine ait disparu du paysage des sanctions françaises, sans quoi nous verrions de nombreuses têtes au bout des piques à travers les rues de nos villes.