EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

Union Des Enfants d’Abraham (U.D.E.A.)

L’UDEA a pour fonction de réunir des hommes et des femmes de toutes religions pour favoriser le vivre ensemble et réduire la xénophobie, ce délire de notre siècle.

UNION DES ENFANTS D’ABRAHAM (U.D.E.A.)
Association déclarée conformément à la loi du 1er juillet 1901 à la Préfecture de la Savoie. (Août 2005). “ Réunir tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles, morales et culturelles pour approfondir la compréhension mutuelle ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble la justice ”.

1ère Assemblée Générale de l’UDEA en aout 2005 avec les fondateurs de l’association.

Notre structure est une association laïque de droit français. Elle regroupe des religieux, des laïcs, des agnostiques de libres penseurs, l’image totale de notre société. 
Nous sommes un espace de rencontres des communautés monothéistes : juive, chrétienne, musulmane, baha’ïe, en référence avec le patriarche Abraham. De nombreuses occasions ont permis, depuis  les “Disputations de Cordoue au XIIIème”, que politiquement et institutionnellement, juif, chrétien musulman, et toute autre religion reconnue, bouddhiste, sikh, etc. se réunissent sur un pied d’égalité pour œuvrer à la paix et à la bonne entente entre nous.

Ecouter, réfléchir, comprendre pour vivre en paix, en frère et contribuer à créer un climat de confiance et de dialogue. Saint Paul dira : “ Ceux qui se réclament de la foi, ce sont les fils

Les fondateurs de l’association UDEA

d’Abraham ”. Ainsi des millions de croyants se rejoignent dans le souvenir du même Patriarche, modèle de la foi au Dieu unique. 
Les musulmans le proposent comme : “ Un guide, un homme docile à Allah qui l’a choisi et guidé vers la voie droite ”. Nous, hommes et femmes, avons la volonté de nous rassembler pour mettre notre patrimoine spirituel en commun, pour libérer le monde des méfaits de la haine, de la violence, de l’orgueil de la race et du sang, en révélant les sources authentiques et divines d’un humanisme fraternel.

Il s’agit d’apporter aux membres de l’association un enseignement de valeurs telles qu’elles sont présentées et vécues dans nos religions, car il ne peut y avoir de réel dialogue sans un minimum de connaissance en commun, et donc de compréhension mutuelle. 

Historique de l’association savoyarde :

Nous avons été mobilisés à Paris par la Fraternité d’Abraham pour une conférence sur les Juifs du Maghreb, (les séfarades). Coopté par le bureau de la Fraternité d’Abraham, nous avons été encouragés pour la création d’une association sur les mêmes bases statutaires. Après plusieurs réunions constitutives à Chambéry, la naissance de l’association a été effective en novembre 2005. Albert FACHLER est élu le 1er président. Foudil Benabadji succède à la présidence le 20.10.2008.

Réunion à Aix les Bains sur le thème du « Fait Religieux, » dans les écoles.

Un lieu de parole et d’échange fraternel et égalitaire, dénué de tout cadre politique et prosélyte était enfin créer en Savoie.

Actions : Colloque     le    3    décembre      2004    à     Chambéry

« L’enseignement du fait religieux à l’école » « Islam et laïcité »

 

 

 

 

 

 

  • 1ères rencontres de l’U.D.E.A au Centre de Congrès « Le Manège » le 10/12/2005 pour inaugurer cette création.
  • Etaient présents : Gildas LE BIDEAU, président de la fraternité d’ABRAHAM ; Esther ZANA- NAU Baha’ie ; Rachida ROSTANE professeur université de Saint Etienne ; Christian SORREL professeur université de Chambéry ; Gaston PARAVY administrateur MIF ; Christian LOCHON Directeur honoraire H.E.A.M. ; Foudil BENABADJI Educateur-aumônier en Savoie auprès de la Pénitentiaire et des hôpitaux ; le D. Albert FACHLER président de l’UDEA, le père René PICHON ; TROTTEL représentant la municipalité de Chambéry.

A.G de l’U.D.E.A le 10.02.2005

Avenir/ projets/ stratégie :

A – Notre association a défini un plan d’action sur la base des mots clé : ECHANGER – PARTAGER – REAGIR, et déterminée la rythmicité de nos réunions. Nous voulons créer un calendrier des fêtes des religions et y installer un espace de paroles. Notre besoin de lisibilité et se faire connaître sont essentiels. Un site internet est en construction. Des conférences publiques, des polycops sur des sujets d’actualité et des faits religieux sont proposés.

  • Nos conférenciers ont déjà abordé les sujets suivant : Spiritualité et humanisme dans les religions : juive, chrétienne, musulmane. Les Chiites, Les Sunnites, le Patriarche ABRAHAM vu par les trois religions, mutation de l’Islam sécularisé.                                                                           
  • Nous voulons également réagir aux problèmes quotidiens de la société qui concerne le dialogue

Le dialogue interreligieux est un exercice difficile.

LES STATUTS / OJECTIFS : « Réunir tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles, morales et culturelles pour approfondir la compréhension mutuelle ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble la justice ».

B – Aussi sommes-nous amenés à établir un mode de concertation, qui est une vraie pédagogie, mais pas toujours facile ! Une réelle amitié et la confiance sont indispensables. Il faut parfois de longues années pour connaître les subtilités de la culture de l’autre et considérer que l’autre n’est pas obligé de croire à ce en quoi nous croyons et que ce qu’il croit est son affaire et pas la nôtre. Ecouter, réfléchir, comprendre pour vivre en paix, en frère et contribuer à créer un climat de confiance et de dialogue. Saint Paul dira : « Ceux qui se réclament de la foi, ce sont les fils d’Abraham ». Ainsi des millions de croyants se rejoignent dans le souvenir du même Patriarche, modèle de la foi au Dieu unique. Les musulmans le proposent comme : « Un guide, un homme docile à Allah qui l’a choisi et guidé vers la voie droite ». Nous, hommes et femmes, avons la volonté de nous de nous rassembler pour mettre notre patrimoine spirituel en commun, pour libérer le monde des méfaits de la haine, de la violence, de l’orgueil de la race et du sang, en révélant les sources authentiques et divines d’un humanisme fraternel.

C – Notre association, dans un esprit d’ouverture, contribuera au renforcement de la cohésion sociale de notre pays notamment par une meilleure intégration de ses citoyens. Elle noue des relations personnelles et amicales avec le plus grand nombre de responsables d’associations œuvrant dans les mêmes buts, contribuant ainsi à créer un climat de confiance et de dialogue. Il s’agit d’apporter aux membres de l’association un enseignement de valeurs telles qu’elles sont présentées et vécues dans nos religions, car il ne peut y avoir de réel dialogue sans un minimum de connaissance en commun, et donc de compréhension mutuelle, force de paix.