EXPERT EN RADICALISATION et DERIVES
Articles les plus vus
Catégories
Partenaire
Visites

L’endoctrinement salafiste Wahhabite

Alors quand est-ce que on va se réveiller ?

Durant les quarante dernières années, au nom de la religion musulmane, l’Arabie saoudite a financé tous les mouvements salafistes dans le monde qui ont entraîné la majorité des pays Arabo-musulmans dans un obscurantisme et un endoctrinement salafiste Wahabite sans précédent. Cela a bouleversé le mode de vie de la quasi-totalité des pays musulmans comme la modification de leurs tenues vestimentaires ou le voile islamique a été imposé à quasi-majorité des femmes musulmanes et l’interdiction de toutes forme de spectacles ou d’expression artistiques etc.

Sans la résistance des forces progressistes et républicaines, cette doctrine salafiste aurait renvoyé ces pays musulmans au moyen-âge. 

Depuis l’arrivée de Mohamed Benselmane 32 ans, prince héritier, l’Arabie Saoudite semble faire un revirement à 180° : M.B.S engage de vastes réformes, dans le cadre d’un plan appelé « Vision 2030 » visant la modernisation de la société saoudienne radicale et archaïque et de diversifier l’économie encore trop dépendante du pétrole, il décide alors d’investir la bagatelle de 64 milliards de dollars pour l’accès aux arts.

À la surprise générale, les premieres décisions tombent: le mufti officiel du royaume, décrète que le voile islamique n’est plus obligatoire pour les femmes saoudiennes et l’habit moderne est compatible avec la religion musulmane.
Dans la semaine qui a suivi, le ministère de l’éducation a pris la décision de retirer des écoles tous les fascicules scolaires et les remplacer par d’autres plus modérés et moins religieux et l’ouverture du secteur de l’éducation aux écoles internationales.

Depuis le 5 mai 2018, l’Arabie Saoudite a inauguré plusieurs multiplexes cinématographiques et une école de formation des métiers du cinéma est cours de création avec la collaboration de la Femis (Paris), la plus grande école de cinéma en Europe.
Après le confinement, lié au Coronavirus, l’Arabie Saoudite compte organiser un très grand festival de cinéma présidé par Oliver Stone avec la présence de plusieurs vedettes et stars américaines.

Et dans les semaines à venir, en partenariat avec l’opéra de Paris l’Arabie Saoudite inaugurera un opéra conformément aux normes internationales construit par des Français avec un orchestre philharmonique formé en France.
Aujourd’hui, une autre décision inédite a été prise : le ministère de l’Intérieur dans une note, a autorisé le non-jeûne en Arabie Saoudite et interdit sa punition.

Mais des conséquences sont décriées dans le monde et en particulier par l’Algérie. Après plus d’un demi-siècle d’indépendance et de production cinématographique, et malgré les annonces faîtes pars tous les ministre de la Culture qui se sont succédés, aucun Multiplex n’a été construit ni en cours de construction. Récemment, l’état s’est entièrement désengagé de l’investissement dans les infrastructures culturelles et le budget de la culture a été réduit de 90 %, alors qu’on augmente les budgets des ministères des affaires religieuses et celui des Moudjahidines. 

Quant à l’éducation, c’est pire : pendant que l’Arabie Saoudite reforme et modernise son système, les islamistes algériens ont mené une guerre sans précèdent à tous les ministres de l’éducation et notamment Mme Nouria BENGHEBRIT qui voulait reformer à minimum garanti le système éducatif algérien et qui ont demandé d’islamiser encore d’avantage le système éducatif et les fascicules scolaires.

Les maghrébins fulminent. « Nous sommes les plus grandes victimes, nous avons subi la plus grande escroquerie de l’histoire, à cause de l’Arabie saoudite, nos sociétés ont été aliénées et massacrées à la tronçonneuse nous avons presque tout perdu: notre identité, notre langue, notre Méditerranéité, notre civilisation, notre patrimoine, nos modes vestimentaires. 

Alors quand est-ce que on va se réveiller ?